Ouverture d’un dossier

Procédures administratives

Première étape
– Remplir le Formulaire de pré-inscription
– Télécharger les documents sous «Téléchargements»
– Assister à une rencontre d’information offerte par l’organisme
– Remplir le formulaire Demande d’ouverture de dossier
– Signer le contrat d’adoption
– Contacter le Centre jeunesse pour la préparation de l’évaluation psychosociale

Deuxième étape
– Préparation et montage du dossier, incluant l’évaluation psychosociale
– Envoi du dossier en Colombie
– Acceptation de la Colombie (environ deux (2) mois plus tard)

Troisième étape
– Proposition d’un enfant par la Colombie
– Départ des parents pour la Colombie. Un interprète peut être sur place
– Les adoptants finissent les démarches auprès du SAI

image13

L’adoption en Colombie

Il y a plus de quarante ans que la loi sur l’adoption d’enfants a été crée en Colombie. C’est le gouvernement qui s’assure de la protection des enfants et pour y arriver, c’est l’I.C.B.F. (Institut Colombien de Bien-être Familial), qui veille sur les droits des enfants orphelins ou abandonnés. L’I.C.B.F. atteint son but à l’aide des orphelinats privés, des familles d’accueil et des foyers pour enfants. Ces derniers ont été créés par les communautés religieuses qui, malgré les apports financiers de l’I.C.B.F., n’ont pas l’autorisation de développer des programmes d’adoption.

Quant aux familles d’accueil, ce sont des familles de classe moyenne qui peuvent accueillir jusqu’à 7 enfants envoyés par l’I.C.B.F. Ces enfants appartiennent au Programme des adoptions de l’Institut.

L’Institut Colombien de bien-être familial (I.C.B.F.)
L’I.C.B.F. est l’organisme gouvernemental en charge des enfants orphelins ou abandonnés. Cet institut essai par tous les moyens de réintégrer les enfants dans leur famille biologique et en dernier recours, quand l’enfant est déclaré abandonné par décret, il est placé dans le Programme des adoptions, chez une famille d’accueil.

Le siège social de l’Institut est à Bogotá, capitale de la Colombie et il y a un bureau dans chacune des principales villes du pays, totalisant 31 bureaux régionaux.

Pour une adoption nationale, les parents qui veulent adopter un enfant s’adressent au siège social de l’ICBF. Dans les cas des adoptions internationales, la demande doit être faite par les agences agrées des gouvernements étrangers. Dans les deux cas l’ICBF fait une premier analyse du dossier pour ensuite l’acheminer dans une des 31 villes où il y un enfant aux caractéristiques demandés.

Les orphelinats privés L’I.C.B.F. délègue 8 fondations privées (ONG) le traitement des adoptions nationales et internationales.

De ces 8 institutions, il y en a 5 à Bogotá, 2 à Medellín et 1 à Cali, soit :
– À Bogotá : FANA, La Casa de la Madre y el Niño, Pisingos, CRAN et Ayúdame
– À Medellín : La Casita de Nicolás et La Casa de María y el Niño
– À Cali : Chiquitines

Ces institutions constituent des personnes morales indépendantes. Leur budget de dépenses est financé en partie par le gouvernement et en partie par des dons faits par les familles qui adoptent leurs enfants.

Comments are closed.